Name Amon First

Dessin photogénique

Expérimenté en Angleterre par William Henry Fox Talbot dès 1834, le dessin photogénique est le premier procédé photographique qui permet d’obtenir des images négatives sur papier. Il ne sera réellement divulgué par son inventeur qu’à la suite de l’introduction du daguerréotype, en janvier 1839.

La sensibilisation du papier est obtenue en deux étapes : une première application d’eau et de sel de cuisine (chlorure de sodium) est suivie d’une imprégnation au pinceau de nitrate d’argent. Le chlorure d’argent formé est un sel peu sensible qui réserve l’usage du procédé à des temps de pose relativement longs. Ainsi, les premiers dessins photogéniques sont obtenus par contact avec l’objet plat à reproduire (végétaux, tissus, dessins ou manuscrits, etc.) selon le principe du photogramme. Plus tard, Talbot expérimentera également sur le même support sensible des prises de vue dans la chambre noire (camera obscura) pour obtenir des natures mortes ou des vues d’architecture, notamment de sa maison de Lacock Abbey.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici