Name Amon First

Papier salé

Héritiers des dessins photogéniques, les tirages sur papier salé sont introduits en 1839 par William Henry Fox Talbot. Ce sont les premiers tirages positifs obtenus d’après un négatif papier, le calotype, dont ils tiennent leur appellation erronée de « calotypes positifs ».

La préparation du papier servant à ces tirages procède de deux étapes : le salage et la sensibilisation. Une feuille de papier chiffon sans impuretés est tout d’abord salée par trempage dans une solution de chlorure de sodium (sel de mer) puis séchée. Elle est ensuite déposée sur un mélange d’eau et de nitrate d’argent qui réagit avec le chlorure de sodium, produisant du chlorure d’argent, sensible à la lumière. Cette technique de flottaison pour cette étape de sensibilisation, est une amélioration décisive apportée par Louis-Désiré Blanquart-Évrard : elle permet en effet une meilleure imprégnation du papier que par l’application au pinceau utilisée dans le procédé de Talbot, pour un meilleur rendu de l’image.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici