KIA SCIARRONE

FINALISTE CARTE BLANCHE ÉTUDIANTS 2023

UNIVERSITÉ DES ARTS APPLIQUÉS DE VIENNE - AUTRICHE

BIOGRAPHIE

Kia Sciarrone (né en 1989, à Ardebil, Iran) réside et travaille à Vienne, en Autriche. Il possède une expérience dans le théâtre expérimental, ayant consacré trois années à sa pratique à Téhéran. Son parcours artistique a débuté en se concentrant sur l'autoportrait comme moyen d'explorer et de découvrir sa propre identité. Depuis 2019, Kia s'adonne à des expérimentations avec des matériaux et explore différents médias. En 2021, il entame des études en photographie artistique à l'Université des arts appliqués de Vienne.

We’re here. We’re queer. Get used to it!
We’re here. We’re queer. Get used to it!
We’re here. We’re queer. Get used to it!

WE’RE HERE. WE’RE QUEER. GET USED TO IT!

Le travail de Kia Sciarrone "We're here. We are queer. Get used to it!” (“Nous sommes ici. Nous sommes queer. Habituez-vous !") explore Internet à la recherche de publications sur les contributions LGBTQIA+ dans différents pays. Dans de nombreux états autocratiques et/ou obsédés par la religion, des restrictions sont mises en place pour bloquer les contributions sur les sujets LGBTQIA+ en raison de tendances homophobes, et l'accès à Internet est partiellement ou totalement bloqué. Ceci dit, pour un usage privé, Internet devrait au moins permettre l'accès aux droits fondamentaux à l'information sans restriction liée aux préférences sexuelles. A l’aide d’un smartphone, et en remplaçant les images existantes ou inexistantes par un rectangle coloré indiquant le titre respectif de l'article comme source d'information, Kia aborde ces moments de censure en étudiant les questions queer sur Internet dans différents pays.

Cela crée un motif de grille multicolore qui cache la photographie en tant que telle, ou la politique de l'image, et laisse de côté des moments de représentation de la réalité. Les fragments de texte laissés par l'artiste permettent au spectateur d'activer sa propre imagination sur les faits représentés et de générer mentalement une réalité picturale pour eux-mêmes.

Texte : Walter Seidl