• 12 - 15 NOV 2020
  • GRAND PALAIS, PARIS

Z.i. des dunes

Nous nous sommes rencontrées à l’ENSBA. Victoire à travers ses travaux, cherche à matérialiser le paradoxe d’un foyer peu accueillant ; ils explorent la différence essentielle entre une maison et un chez-soi. Le travail d’Emma est principalement réalisé à la chambre, ses photographies sont souvent le rendu d’une action sur le paysage dans l’intention que celles-ci puissent servir collectivement.  Nos recherches et nos différentes techniques se sont parfaitement rejoints en 2018, lors d’une discussion autour de nos travaux. Le début de cette collaboration part avant tout d’une amitié et de deux recherches artistiques qui se complètent.

Notre projet Z.I des Dunes est constitué de plusieurs travaux : OBJETS PERDUS, CABANE, PASSAGE et HABITAT. Nous avons décidé de transposer en sculpture une des photographies d’Emma prise lors du démantèlement de la Jungle de Calais (une cabane d’un réfugié brûlée) qui a donné lieu à l’installation CABANE réalisée en bois, acier et cendres. Nous sommes retournées à Calais en 2019, pour faire un état des lieux des dernières preuves qu’un bidonville de 10 000 habitants avait eu lieu à cet endroit, ce qui a donné lieu à la série photos OBJETS PERDUS. Pour la photographie PASSAGE nous avons coupé un morceau de barbelé à la frontière entre la France et l’Angleterre à l’aide d’une pince monseigneur que nous avons choisi d’abandonner là-bas, cet objet est très utilisé par les réfugiés pour casser les cadenas des camions afin de trouver une cachette parmi les marchandises commerciales transportées au Royaume-Uni. Enfin, nous avons reconstitué un habitat précaire sur un terrain vague en île de France. Nous avons fait brûler les éléments qui nous ont servi à reconstituer la cabane (des journaux dans la malle pour récupérer la cendre, des chaises et du bois) puis nous avons photographié la scène à la chambre.

VICTOIRE INCHAUSPE & EMMA PASSERA

Emma Passera a 23 ans, elle étudie en double cursus à l’ENSBA et L’ENSAD. Elle est spécialisée en photographie et a fait partie de l’atelier de M.Pataut/P.Faigenbaum et P.Tosani. En 2016, elle assiste au démantèlement de la Jungle de Calais et réalise un reportage photographique. Elle créée le Projet Hérodote, un atelier qui aide les artistes exilés à reprendre leurs études artistiques, elle y rencontre le reporter Ali Arkady avec qui elle collabore régulièrement. Victoire Inchauspé fait partie du projet Hérodote, a 22 ans, et étudie à l’ENSBA, elle intègre l’atelier d’E.Saulnier puis de PM.Tayou. Elle est spécialisée en volume et depuis leur collaboration également en photographie.