Name Amon First

Dessin photogénique

L’image négative se forme par noircissement direct à la lumière. Elle est ensuite stabilisée dans une solution d’halogénure alcalin (chlorure, bromure ou iodure) avant d’être lavée à l’eau afin d’éliminer les sels sensibles encore présents sur le support. Les teintes lilas, brune et jaune, générées respectivement par le chlorure de sodium, le bromure de potassium ou l’iodure de potassium, ont tendance à se renforcer dans le temps et rendent l’image peu stable à l’obscurité et encore plus fragile à la lumière. Des dessins photogéniques plus stables furent obtenus après l’introduction du fixage des images au thiosulfate de sodium, appelé à l’époque « hyposulfite de soude », mais seulement vers 1840, date où le procédé deviendra obsolète et remplacé progressivement par le calotype, plus rapide et beaucoup plus performant pour réaliser les prises de vue.

Les dessins photogéniques sont à l’époque tirés sur papier salé dans un châssis-presse, par contact.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici