Name Amon First

Ambrotype

Afin d'obtenir le négatif entrant dans la composition de cet objet unique, une plaque de verre préalablement nettoyée est recouverte d’une couche de collodion contenant des halogénures (iodure ou iodure et bromure) d'ammonium ou de potassium. Cette émulsion au collodion est plus riche en éther que celle utilisée pour la réalisation de négatifs au collodion traditionnels, afin d'obtenir une image blanchâtre, augmentant sa lisibilité sur le fond sombre sur lequel il sera disposé.

L'immersion dans une solution de nitrate d'argent permet une sensibilisation homogène avant exposition de la plaque encore humide. Après un développement dans un révélateur composé d'acide nitrique et de sulfate de fer parfois additionné de nitrate d'argent, l'image est fixée dans un bain de thiosulfate de sodium ou de cyanure de potassium. L'utilisation du sulfate de fer confère à l'ambrotype une teinte crème caractéristique. Après séchage, un vernis transparent est appliqué, ainsi que parfois des rehauts de couleur.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici