Name Amon First

Papier salé

Le papier salé connaît un grand succès en Europe, et plus particulièrement en France, des années 1840 aux années 1860. A partir de 1850 on ajoute parfois des encollages dans le bain de salage afin d’améliorer les contrastes et la définition de l’image, et d’obtenir une grande diversité de tonalités. Les substances les plus couramment adjointes - gélatine, albumine, amidon -, donnent leur nom à ces variantes qui vont progressivement éclipser le procédé sur papier salé « ordinaire » : tirage sur papier salé à la gélatine, tirage sur papier salé à l’albumine, ou tirage sur papier salé à l’amidon.

Glossaire visuel des procédés photographiques
© ARCP / Mairie de Paris, 2014
Visuels de haut en bas:
Adrien Tournachon (Nadar jeune), Portrait de Charles Deburau, 1854 – 1855. © Musée Carnavalet
Détail agrandi. ©ARCP / Mairie de Paris / Jean-Philippe Boiteux, 2014

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici