Name Amon First

Négatif sur verre collodion

La plaque de verre servant de support est préalablement découpée au format souhaité, et minutieusement nettoyée. Le collodion contenant des halogénures - iodures et bromures - est coulé sur le verre en son centre puis étendu uniformément sur toute la surface par une légère inclinaison de la plaque. Après évaporation de l’alcool et de l’éther, la plaque collodionnée est sensibilisée par immersion dans une solution de nitrate d’argent, puis immédiatement exposée à l’état humide dans la chambre photographique. L’image latente obtenue est développée dans une solution de sulfate de fer ammoniacal ou de pyrogallol. L’image est fixée dans une solution de cyanure de potassium ou de thiosulfate de sodium, puis lavée. La plaque est enfin séchée à la chaleur d’une flamme, puis généralement vernie pour protéger la couche de collodion des abrasions et éviter l’apparition de ternissure. Les négatifs au collodion sur verre sont tirés par contact, le plus souvent sur papier albuminé. Afin d’améliorer le rendu des tirages, les photographes interviennent fréquemment sur les négatifs : les portraits sont retouchés au crayon graphite et les ciels des paysages sont masqués à l’aide de papier ou de gouache de couleur inactinique.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici