Name Amon First

Négatif sur verre collodion

Le négatif sur verre au collodion est un procédé négatif monochrome argentique introduit en 1851 par l’anglais Frederick Scott Archer, couramment utilisé jusque dans les années 1880.

Il ne s'agit pas du premier procédé de négatif utilisant le verre comme support : en effet, à la suite des expérimentations de son cousin Joseph Nicéphore Niépce au début des années 1820, Claude Félix Abel Niépce de Saint-Victor met au point, en 1847, le premier procédé sur verre praticable, le négatif sur verre à l’albumine. S'il offre, du fait de sa transparence, une plus grande finesse que le négatif sur papier alors utilisé, sa mise en œuvre reste laborieuse, imposant notamment de très longs temps de prise de vue et de développement, raison pour laquelle il est éclipsé par le négatif sur verre au collodion. Le collodion utilisé pour la fabrication de négatifs photographiques sur verre est obtenu par dissolution de nitrate de cellulose – produit chimique introduit par le chimiste suisse Christian Frédéric Schönbein – dans l’alcool et l’éther.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici