Name Amon First

Négatif sur papier

Ses praticiens se regroupent en cercles et sociétés de photographie : Calotype Society en Angleterre, cercle autour de Robert Adamson en Écosse, Ecole romaine de photographie (groupe du Caffè Greco), et en France au sein de la Manufacture de Sèvres ou de la Société héliographique. Peu adapté à la réalisation de portraits, il est plutôt apprécié pour la pratique de la photographie en extérieur, de voyage ou la nature morte.

Les améliorations apportées au négatif sur papier humide par Louis Désiré Blanquart-Évrard permettent au calotype de s’implanter en France dès 1847, libérant le procédé Talbot de son brevet et facilitant sa mise en œuvre. Les manipulations du papier lors de sa préparation à l’exposition sont en effet réduites, le temps d’exposition raccourci et le rendu de l’image amélioré. L’expérimentateur lillois mettra au point plusieurs autres variantes de négatifs sur papier, à base de papier à l’albumine, au sérum ou au petit-lait.

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici