Collection privée

  • Collection Helga de Alvear
    Les larmes des choses

  • © Thomas Demand

    Collection privée

    Regarder les oeuvres d’art qui forment une collection implique de s’entourer des « choses » qui constituent l’univers de quelqu’un d’autre. Walter Benjamin disait que « la relation la plus intime qui puisse être établie avec les objets est celle de la possession ».

    Travailler sur les photographies et les vidéos de la collection d’Helga de Alvear devient alors, en quelque sorte, un acte de voyeurisme mais aussi de complicité. La présente sélection d’œuvres issues de cette collection n’est qu’une proposition parmi tant d’autres pouvant être envisagées.

    Si l’art, est, aussi, une manière de créer de la contemplation, The Tears of Things (Les larmes des choses) offre une représentation de la vie des choses, pour permettre, peut-être, de la comparer avec la nôtre.

    Marta Gili Directrice, Jeu de Paume, Paris


    Exposition présentée dans le Salon d’Honneur. Avec le soutien de J.P. Morgan, partenaire officiel de Paris Photo

    Photo: THOMAS DEMAND – Ghost, 2003.
    © Thomas Demand / Adagp, Paris 2017
    Courtesy: Fundacion Helga de Alvear

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici